HelpMeFind Roses, Clematis and Peonies
Roses, Clematis and Peonies
and everything gardening related.
Site ChangesPhotosPlant IntroductionsReviews & CommentsMember JournalsPlantsPlant References 
Recent plant reference listings added to HelpMeFind

Traité des végétaux qui composent l'agriculture, 2nd edition (1838)  Page(s) 611.  
 
Les roses suivantes, présentées par M. Vibert, amateur très-distingué, en juillet 1837 à la Société d'Horticulture, qui s'est empressée de les inscrire dans ses Annales, sont toutes de première beauté et indispensables dans les jardins d'ornement. Ce sont les roses les plus riches, les plus grandes et les plus hautes en couleur de toutes les roses.
Provences.
Mélanie Waldor.

Traité des végétaux qui composent l'agriculture, 2nd edition (1838)  Page(s) 611.  
 
Les roses suivantes, présentées par M. Vibert, amateur très-distingué, en juillet 1837 à la Société d'Horticulture, qui s'est empressée de les inscrire dans ses Annales, sont toutes de première beauté et indispensables dans les jardins d'ornement. Ce sont les roses les plus riches, les plus grandes et les plus hautes en couleur de toutes les roses.
Provences.
Blanche fleur.

Traité des végétaux qui composent l'agriculture, 2nd edition (1838)  Page(s) 611.  
 
Les roses suivantes, présentées par M. Vibert, amateur très-distingué, en juillet 1837 à la Société d'Horticulture, qui s'est empressée de les inscrire dans ses Annales, sont toutes de première beauté et indispensables dans les jardins d'ornement. Ce sont les roses les plus riches, les plus grandes et les plus hautes en couleur de toutes les roses.
Blanches.
Sophie de Bairère.

Traité des végétaux qui composent l'agriculture, 2nd edition (1838)  Page(s) 611.  
 
Les roses suivantes, présentées par M. Vibert, amateur très-distingué, en juillet 1837 à la Société d'Horticulture, qui s'est empressée de les inscrire dans ses Annales, sont toutes de première beauté et indispensables dans les jardins d'ornement. Ce sont les roses les plus riches, les plus grandes et les plus hautes en couleur de toutes les roses.
Blanches.
Joséphine.

Traité des végétaux qui composent l'agriculture, 2nd edition (1838)  Page(s) 611.  
 
Les roses suivantes, présentées par M. Vibert, amateur très-distingué, en juillet 1837 à la Société d'Horticulture, qui s'est empressée de les inscrire dans ses Annales, sont toutes de première beauté et indispensables dans les jardins d'ornement. Ce sont les roses les plus riches, les plus grandes et les plus hautes en couleur de toutes les roses.
Blanches.
La remarquable.

Traité des végétaux qui composent l'agriculture, 2nd edition (1838)  Page(s) 611.  
 
Les roses suivantes, présentées par M. Vibert, amateur très-distingué, en juillet 1837 à la Société d'Horticulture, qui s'est empressée de les inscrire dans ses Annales, sont toutes de première beauté et indispensables dans les jardins d'ornement. Ce sont les roses les plus riches, les plus grandes et les plus hautes en couleur de toutes les roses.
Blanches.
La séduisante.

Traité des végétaux qui composent l'agriculture, 2nd edition (1838)  Page(s) 611.  
 
Les roses suivantes, présentées par M. Vibert, amateur très-distingué, en juillet 1837 à la Société d'Horticulture, qui s'est empressée de les inscrire dans ses Annales, sont toutes de première beauté et indispensables dans les jardins d'ornement. Ce sont les roses les plus riches, les plus grandes et les plus hautes en couleur de toutes les roses.
Hybrides de l'île Bourbon.
Las Cases.

Traité des végétaux qui composent l'agriculture, 2nd edition (1838)  Page(s) 611.  
 
Les roses suivantes, présentées par M. Vibert, amateur très-distingué, en juillet 1837 à la Société d'Horticulture, qui s'est empressée de les inscrire dans ses Annales, sont toutes de première beauté et indispensables dans les jardins d'ornement. Ce sont les roses les plus riches, les plus grandes et les plus hautes en couleur de toutes les roses.
Hybrides de l'île Bourbon.
Victor de Tracy.

Traité des végétaux qui composent l'agriculture, 2nd edition (1838)  Page(s) 611.  
 
Les roses suivantes, présentées par M. Vibert, amateur très-distingué, en juillet 1837 à la Société d'Horticulture, qui s'est empressée de les inscrire dans ses Annales, sont toutes de première beauté et indispensables dans les jardins d'ornement. Ce sont les roses les plus riches, les plus grandes et les plus hautes en couleur de toutes les roses.
Hybrides.
Élisabeth Fry.

Traité des végétaux qui composent l'agriculture, 2nd edition (1838)  Page(s) 611.  
 
Les roses suivantes, présentées par M. Vibert, amateur très-distingué, en juillet 1837 à la Société d'Horticulture, qui s'est empressée de les inscrire dans ses Annales, sont toutes de première beauté et indispensables dans les jardins d'ornement. Ce sont les roses les plus riches, les plus grandes et les plus hautes en couleur de toutes les roses.
Hybrides.
Briséis.
© 2024 HelpMeFind.com